Free to play pay to win

On va se concentrer sur les petits jeux sur smartphone. Ils doivent être facile à apprendre et les parties sont courtes, une partie doit être faisable en quelques arrêts de bus.
La cible de ces jeux est tout le monde, les joueurs de réussite comme les fans de Game Boy. Plus on joue plus on est prêt à acheter, regarder des publicités ou encore donner nos données personnelles pour avancer plus vite dans le jeu.

Le modèle économique

Le «  Free To play, pay To win » est un modèle ou on peut jouer au jeu sans jamais rien payer mais si on veut aller plus vite et simplement on achète des bonus.
Les données personnelles sont utilisées pour rendre le jeu plus intéressant en comparant ses résultats avec ceux de vos contacts sur les réseaux sociaux.

Description du modèle addictogène

  • Le jeu est très simple, drôle et les règles évoluent au fur et à mesure de la progression dans le jeu.
  • Plusieurs modes de jeu très différents (mais pas tant que ça).
  • On peut « changer » le mode de jeu et diversifier son expérience ce qui permet de ne pas arrêter de jouer parce qu’on n’avance plus.
  • Plusieurs vies au début puis une nouvelle vie au bout d’un certain temps.
  • Le jeu a une mélodie hypnotique.

Les bonus

Les Bonus sont des outils pour joueur plus simplement ou plus longtemps. Le bonus de base est l’achat de vies supplémentaires pour pouvoir continuer à jouer sans attendre la vie « gratuite ».
Ce sont les bonus la principale source de rémunération de l’éditeur du jeu. Ils ne sont pas chers et très prisé des joueurs qui ne peuvent pas arrêter de jouer. En général le jeu offre un bonus de manière régulière comme par exemple un bonus journalier, ce qui vous pousse a utiliser le jeu tous les jours. Ils sont aussi offerts de manière aléatoire ou en fin de certains tableaux, on peut se retrouver à acheter un bonus pour avoir son bonus gratuit.
La frustration pour vous pousser à acheter un bonus, une fois qu’on joue beaucoup la difficulté augmente et il est de plus en plus difficile voire impossible de gagner sans acheter un bonus. Juste après une défaite on propose un bonus pour « rattraper le coup ».
Certains jeux proposent d’offrir des bonus, en invitant ses amis à jouer au jeu ou encore en vous demandant de faire un commentaire sur la plateforme de vente du jeu.

Dans le modèle free to play, pay to win le jeu doit être très captivant et on vous pousse à acheter un bonus quand la frustration monte et qu’on a envie de gagner le tableau sur lequel on est bloqué. C’est pratiquement l’utilisation de la crise de manque, ne plus pouvoir consommer pousse à acheter des bonus.